Le Coin du PSG

Le Coin du PSG

Le Bigfoot

Un phénomène récent ? ..... Pas vraiment

La croyance populaire sur le phénomène Bigfoot laisse penser que le phénomène est tout à fait récent et qu'il date des années 60. En effet le phénomène a pris beaucoup d'ampleur grâce à la fameuse vidéo de Patterson montrant un bigfoot de 2.10m de haut se déplaçant rapidement à proximité d'un ruisseau. Nous sommes alors en 1967. Cependant, les apparitions de Bigfoot datent de plusieurs décennies avant cette période. Les premiers rapports nous parviennent en fait de la fin du 18e, début du 19e siècle.

Les premiers explorateurs qui visitèrent l'ouest du continent américain entendirent parler par les tribus indiennes de ces régions de géants velus qui vivaient dans les montagnes et dans les bois. Ces tribus donnèrent plusieurs noms indiens à ces géants et le plus connu d'entre eux est : SASQUATCH!!!!

Lors de la conquête de l'ouest, plusieurs explorateurs et prospecteurs disent avoir rencontré cette étrange créature à l'apparence humaine. C'est d'ailleurs de cette période que nous provient l'une des plus étranges histoires de Bigfoot, celle de BAUMAN!!!

Histoire de Bauman (1892)

Cette histoire fut rapportée dans l'un des livres de Teddy Roosevelt ( The Wilderness Hunter, 1893). Elle se passa cependant bien des années auparavant. Bauman était alors un jeune homme. Lui et un de ses amis trappaient le castor sur la rivière Wisdom. Étant donné que la trappe se faisait mauvaise, ils voulurent remonter la rivière dans une région plus éloignée où paraît-il, il y avait beaucoup de castors. Cette région avait pourtant une mauvaise réputation car un chasseur solitaire qui s'y était aventuré l'année auparavant avait été tué, sans doute, par une bête sauvage. Cependant Bauman et son ami ne se laissèrent pas impressionner et ils se rendirent sur place. Un jour, alors qu'ils revenaient du trappage, ils découvrirent que leur campement avait été visité lors de leur absence sans doute par un ours. Les traces étaient bien distinctes au sol mais ils n'y firent pas attention. Plus tard, ils examinèrent ces traces et s'aperçurent que le pilleur marchait debout.

Une nuit, Bauman fut réveillé par du tapage à l'extérieur de leur abri. Il parvint à ses narines une très forte odeur d'animal et aperçut à l'entrée de l'abri la silhouette d'un grand corps. Il prit son fusil et tira en direction de l'ombre. Il manqua sans doute son coup car il entendit presque immédiatement un bruit de branches brisées et écrasées. La chose s'enfuit dans la forêt noire. La nuit suivante, les hommes montèrent la garde à tour de rôle près du feu et ils furent très mal à l'aise en entendant des bruits de branches brisées ainsi qu'un long hurlement particulièrement sinistre. Le matin venu, les deux hommes décidèrent d'abandonner leur camp.

Bauman alla récupérer les derniers pièges de castor tandis que son ami resta au camp pour emballer le matériel. Bauman trouva deux castors pris dans les pièges et il lui fallut un certain temps pour les relever. Le soleil était déjà très bas lorsque Bauman revint dans la clairière près de l'abri et appela son ami. Pas de réponse. Le feu qu'il avait allumé avait encore quelques volutes de fumées. Bauman fit quelques pas et trébucha sur le corps de son ami. Horrifié, il se précipita et s'aperçut que le corps était encore chaud. On voyait à sa gorge l'empreinte de 4 grands crocs. Le pauvre en attendant Bauman s'était tourné le dos à la forêt, face au feu et il fut tué par cette créature. Bauman croyant avoir affaire à une créature démoniaque abandonna tout sauf son fusil. Il descendit en hâte jusqu'à la clairière où il trouva leurs poneys qui broutaient. Il les libéra et s'enfuit sur l'un d'eux dans la nuit.

Sources : The Bigfoot Encounters et LES PHÉNOMÈNES INEXPLIQUÉS, Sélection du Reader Digest, 1982.

ANALYSE

Bien que cette histoire semble tout à fait sortie d'un film d'épouvante, elle impressionna énormément Teddy Roosevelt qui ne la trouva pas complétement invraisemblable. En effet difficile de croire que Bauman aurait pu imaginer tout ça, il n'avait d'ailleurs aucun intérêt particulier à le faire. Bien qu'on peut classer cette histoire de possible mais peu vraisemblable, il n'en demeure pas moins que c'est l'histoire la plus terrifiante et la plus impressionnante qu'on ait entendue sur le Bigfoot.

OBSERVATION

Ainsi depuis l'époque de la conquête de l'ouest, le Sasquatch a été vu dans pratiquement tous les états et toutes les provinces de l'Amérique du Nord. On inclut également le Mexique quoique qu'il y a un manque d'information de ce côté.

On s'aperçoit que cette créature reste surtout dans des lieux inaccessibles pour l'être humain, d'où sa présence remarquée dans les états et les provinces de l'ouest du continent nord-américain. En effet les Montagnes Rocheuses sont un lieu de prédilection où le Sasquatch a été observé, sans oublier bien sûr les forêts denses et inaccessibles.

Ces observations sont moins fréquentes si on se retrouve à l'est du continent. Cependant il y a de plus en plus d'observations dans l'est au cours des dernières années. ( Vermont, New York, Pennsylvanie, Ontario, Nouveau-Brunswick, etc...)

Ainsi les lieux parfaits pour étudier le Sasquatch sont la Californie, la Colombie-Britannique et l'état de Washington. C'est d'ailleurs dans cet état qu'a eu lieu l'une des rencontres les plus spectaculaires avec une HORDE de Bigfoot sur l'une des faces d'un des volcans les plus connus au monde, le Mont St-Helens.

Histoire de Beck ( 1924 )

Cette histoire commence alors que Fred Beck et une bande de mineurs décident d'aller exploiter de l'or à deux miles à l'est du Mont St-Helens dans un canyon qu'on appelle aujourd'hui " Ape Canyon " suite à cette histoire. Un jour, alors qu'ils étaient à l'ouvrage, ils aperçurent une étrange créature qui les observait cachée derrière un arbre. L'un des mineurs fit feu et l'être s'enfuit, blessé à la tête semble-t-il. Plus tard, Beck repéra une autre créature semblable sur le bord du canyon. Beck fit feu et l'être sembla tombé de la falaise et disparut. La nuit venue, plusieurs créatures attaquèrent la cabane où les mineurs dormaient. Les hommes furent réveillés par les coups donnés sur les murs et sur le toit qui résonnaient comme des coups de grosses pierres. La cabane cependant était solidement bâtie pour résister aux importantes chutes de neige et la porte était bien fermée de l'intérieur. Ainsi les créatures ne purent pénétrer à l'intérieur et elles levèrent le camp à l'aube. Les mineurs abandonnèrent leur cabane et leur mine. Les créatures laissèrent des centaines de traces autour de la cabane.

Sources : The Bigfoot Encounters et LES PHÉNOMÈNES INEXPLIQUÉS, Sélection du Reader Digest, 1982.

ANALYSE

Cette histoire peut être mise dans la catégorie possible, mais peu probable. On tire cette conclusion du fait que la créature est, selon les scientifiques, tout à fait inoffensive et cherche à éviter l'homme. Il n'y a rien qui prouve également que ce soit véritablement des Bigfoots qui ont attaqué la cabane. Donc, il est peu probable que cette histoire tout comme l'histoire de Bauman soit tout à fait crédible. Cependant, il se peut très bien qu'elle soit vraie car elle n'a jamais été reconnue comme étant un canular.( à moins d'avis contraire ) C'est pourquoi ces histoires méritent leur place dans l'histoire cryptozoologique.

Quand est-il de sa description ?

Les deux cas précédents, quoique très spectaculaires, ont un réel manque: la description de la créature. C'est bien beau de rencontrer un sasquatch mais quelle est sa description générale? La créature en tant que telle est très costaude, elle peut mesurer entre 2 à 3 mètres de hauteur; ce qui est très grand par rapport aux humains. Elle pèse, selon les empreintes de pieds qui peuvent s'enfoncer jusqu'à 5cm dans le sol,entre 300 et 400 kilos.. Elle est bipède, c'est-à-dire qu'elle marche sur ses deux jambes. Elle se déplacerait les genoux fléchis ce qui lui permettrait d'économiser de l'énergie en marchant. Elle est en partie recouverte de poils sauf à certains endroits comme la figure, la plante des pieds et les mains. Elle a un cou très court ou pratiquement pas de cou. Elle a des cheveux très longs dans la plupart des cas.. Elle est agile, nocturne et très rapide; ce qui laisse à penser qu'elle se déplace beaucoup. ( En effet au cours des dernières années, il semble y avoir une migration de l'ouest vers l'est.) Son allure générale est celle d'un être humain et c'est ce qui donne le côté mystérieux à la créature. Elle serait le seul primate de l'Amérique du nord. Elle aurait un régime omnivore, quelque peu semblable à celui de l'ours. Certains témoins affirment avoir vu plusieurs fois des Sasquatch tuer des chevreuils. Elle pousserait un cri très puissant qui est en dehors des capacités des autres animaux d'Amérique du nord. Celui-ci ressemblerait à une sorte de barrissement.

Ces données sont tirées des différents témoignages au cours des années.

Des rencontres souvent très impressionnantes

Au cours des années, ayant lu des centaines de cas de Bigfoot dans les livres ou sur Internet. Il y a un détail que j'ai remarqué; la peur et la terreur que les témoins peuvent ressentir. Il s'avère que les cas de rencontres avec un Bigfoot marquent souvent pour le reste de leur vie de nombreux témoins. Surtout les cas rapprochés et les cas se produisant la nuit. Même des chasseurs et des hommes de bois d'expérience n'ont jamais eu autant peur de leur vie quand ils ont rencontré la créature. J'ai récemment lu un cas de Bigfoot qui se passe la nuit et laissez-moi vous dire que j'en ai des frissons dans le dos. Ce cas est d'ailleurs classé sur le site BFRO comme étant le cas # 3686.

Pour vous faire un bref résumé de cette histoire, un homme et un de ses amis font du camping. Alors qu'il était en train de s'occuper du feu avec la radio qui jouait, l'un d'eux entendit soudain un bruit. Il baissa la radio et demanda à son ami s'il avait entendu ce bruit étrange. L'autre homme n'ayant rien entendu,ils ne firent pas attention à ce bruit. Plus tard, durant la nuit, alors que l'un des hommes veillait, il vécut une série d'événements étranges. Tout d'abord, il entendit un arbre bouger violemment à une certaine distance de lui. Il braqua sa torche électrique et ne vit rien de particulier jusqu'à ce qu'il tombe sur une paire d'yeux de la grosseur de balles de golf de couleur bleu. Cette paire d'yeux finit par disparaître dans la nuit. À ce moment, l'homme était complètement terrifié et il essaya plusieurs fois de dire à son ami qui dormait qu'il y avait quelque chose dans la forêt.

Ainsi cet homme fut témoin d'événements très impressionnants tout le long de la nuit. Il entendit à plusieurs reprises des pas très lourds qui se déplaçaient tout autour de lui ainsi que des bruits de branches brisées. Il entendit également un bruit très étrange comme une espèce de langage humain mais qui en était pas un. Les hommes passèrent une seconde nuit dans la forêt et cette nuit là, ils n'entendirent que le bruit de QUELQUE CHOSE qui courait très rapidement à travers les bois.Cependant ils ne virent pas la créature elle-même.

Ce qui impressionne souvent les gens dans ce type de rencontres c'est d'abord le cri de la créature qui est tout à fait impressionnant. Plusieurs ont fait souvent le lien avec des animaux qui ont des cris très puissants comme l'éléphant ou d'autres créatures de ce genre. Il y a aussi le bruit des pas de la créature, extrêmement lourd. Il y a également l'odeur très forte et caractéristique de la créature comme l'odeur d'un animal en décomposition. Finalement, les gens sont aussi impressionnés par la vitesse de la créature. Celle-ci semble en effet se déplacer très rapidement et elle passe d'un endroit à l'autre en un très court laps de temps. Il est certain que ces personnes sont marquées à vie par de telles expériences. On sait tous que l'homme a souvent très peur face à l'inconnu et qu'il préfère ne pas croire à ce qu'il a vu au lieu d'accepter la vérité.

Histoire de Albert Ostman ( 1924 ) Canular probable

Nous passons rapidement cette histoire car elle est maintenant considérée comme étant un canular. Albert Oastman prétend en 1924 avoir été enlevé dans son sac de couchage par un Bigfoot. Il a passé ainsi plusieurs jours en compagnie d'une famille de bigfoot. Voici cette histoire en détail.

Albert Ostman, ouvrier dans la construction, décida en 1924 de passer ses vacances à chercher une mine d'or perdue, dont la rumeur disait qu'elle était vers Toba Inlet, en Colombie britannique, face à l'île de Vancouver. En chemin, un vieil Indien lui raconta des histoires sur un être énorme et velu qui aurait vécu dans les montagnes près de la prétendue mine, mais Ostman était incrédule. Il n'oublia cependant pas le nom donné par l'Indien : Sasquatch.

Partant à pied de la crique avec son fusil, de la nourriture et son sac de couchage, Ostman marcha pendant une semaine, et s'arrêta un jour dans un emplacement de bivouac idéal, entre deux cyprès, près d'une source.

L'endroit aurait été parfait si, le matin, Ostman n'avait pas retrouvé ses affaires en désordre et de la nourriture volée. Cela se reproduisit, et une nuit, il se glissa tout habillé dans son sac de couchage, avec ses bottes et son fusil. « J'ai été réveillé », écrit-il, ...

... par quelque chose qui me soulevait. J'étais à moitié endormi et ne me souvins pas tout de suite de l'endroit où je me trouvais. Puis je repris mes esprits et me rappelai être à la recherche de cette mine, et dans mon sac de couchage.

J'ai tout d'abord cru que j'étais entraîné par un éboulement de neige, mais il n'avait pas neigé. Puis j'eus l'impression d'être jeté à dos de cheval, mais la chose qui me transportait marchait.

Il fut ainsi transporté, inconfortablement, pendant des heures. Ankylosé dans son sac de couchage, Ostman essaya en vain d'atteindre son poignard. Il fut finalement déposé à terre, à côté de son sac à dos, et il entendit un babil étrange qu'il ne comprit pas.

Le jour pointait quand il sortit de son sac ; il découvrit quatre silhouettes -- des gens couverts de poils et ne portant aucun vêtement. Ostman comprit qu'il devait se trouver parmi ces Sasquatch dont lui avait parlé l'Indien. Lorsqu'il fit plus clair, il vit qu'il se trouvait dans une vallée entourée de montagnes , et qu'il avait sans doute affaire à une famille : « Un vieux, une vieille et deux jeunes, garçon et fille. » Ils ne lui firent aucun mal, mais paraissaient vouloir le garder avec eux. Tous, en dehors de la fille, qui n'était pas nubile, étaient gigantesques -- mais semblaient néanmoins humains pour Ostman.

Le plus jeune pouvait avoir entre onze et dix-huit ans, devait mesurer 2 mètres de haut et peser 120 kilos. Il avait des mâchoires puissantes et le front étroit et fuyant. Sur sa tête, les cheveux avaient bien 15 centimètres de long ; les poils, sur le reste du corps, étaient courts et plus ou moins épais selon les endroits. Les cheveux des femmes étaient un peu plus longs, et leurs sourcils avaient cette forme tournée vers le haut comme l'ont certaines femmes. La femme plus âgée aurait tout aussi bien pu avoir quarante que soixante-dix ans. Elle devait bien faire 2,20 m de haut et peser dans les 250 kilos.

Elle avait des hanches très larges et marchait en se dandinant comme une oie. Elle n'était ni belle ni faite pour courir. [...] Les canines de l'homme étaient plus longues que ses autres dents, sans être cependant de véritables crocs. Le vieux devait bien faire 2,40 m de haut. Il avait la poitrine comme un tonneau, le dos bossu, des épaules énormes et des biceps à l'avenant ; ses avant-bras étaient plus longs que les nôtres, mais tout de même bien proportionnés. Ses grandes mains avaient une paume longue et large, creuse comme une écope ; en proportion ses doigts paraissaient courts. Ses ongles étaient aussi durs que des ciseaux. Les seuls endroits sans poils étaient l'intérieur de leurs mains, la plante des pieds, le haut du nez et les paupières. Je n'ai jamais vu leurs oreilles, cachés par leurs cheveux qui pendaient.

Au bout de six jours passés en leur compagnie, Ostman décida qu'il en avait assez. Choisissant bien son moment, il tira un coup de feu en l'air et réussit à s'enfuir à la faveur de la surprise de la famille paralysée.

Ostman resta plusieurs années sans raconter son histoire, redoutant ( non sans raison ) de ne pas être cru. Mais il y a quelque chose qui sonne juste dans son récit, notamment les multiples détails qu'il donne.

ANALYSE

Ce cas pendant bien des décennies a été passionnant pour une chose. Les nombreux détails de la description de la créature de Mr. Ostman. Ses détails corroborent avec les observations les plus récentes. Cependant, il s'est avéré que cette histoire n'était qu'un canular, ce qui a été confirmé par un des membres de la famille de Oastman. Le dossier est donc fermé pour ce cas qui fut passionnant pendant des décennies. Il faut dire que les meilleurs histoires font souvent les meilleurs canulars.

Histoire de William Roe ( 1955)

Il y a une question cependant qui est sur toutes les lèvres. Pourquoi les personnes qui ont eu la chance de pouvoir tuer la créature ne l'on pas fait ? Le cas célèbre de William Roe va peut-être répondre à cette question.

Ce cas a été rapporté en octobre 1955 près de la petite ville de Tête-Jaune Cache, en Colombie britannique. William Roe escaladait la montagne Mica avec son fusil, un après-midi, lorsqu'il vit ce qu'il prit pour un grizzly de l'autre côté d'une petite clairière. Quelques instants plus tard, l'animal vint à découvert, et Roe se rendit compte qu'il ne s'agissait pas d'un ours. Voici ce qu'il déclara sous serment :

Voici le souvenir le plus exact que je garde de l'apparence de la créature et de la façon dont elle se comportait, lorsqu'elle vint vers moi dans la clairière. Ma première impression fut qu'il s'agissait d'un homme de grande taille, plus de 1,80 m, de près de 1 mètre de large et pesant plus de 100 kilos. Il était couvert de la tête aux pieds d'un fourrure brun foncé argenté. Comme il se rapprochait, je vis à sa poitrine que j'avais affaire à une femelle.

Son buste n'avait pourtant pas des lignes féminines et tombait droit sur ses hanches. Ses bras étaient bien plus gros que ceux d'un homme, mais aussi plus longs, tombant presque jusqu'aux genoux. Ses pieds, plus larges que ceux d'un homme, allaient en s'affinant vers les chevilles.

La créature vint à moins de 10 mètres de Roe, qui s'était caché derrière un buisson, et s'accroupit sur ses talons. Tandis qu'elle arrachait les feuilles d'un buisson pour les mastiquer, Roe remarqua une espèce de crête à l'arrière de la tête, le nez aplati, le menton proéminent, les petits yeux ronds, et fut frappé par le cou épais, court, « inhumain ». Elle sentit soudain l'odeur de Roe et le regarda dans les yeux par un trou dans le buisson.

L'idée me vint que si je tirais, j'aurais peut-être un spécimen du plus grand intérêt pour les savants du monde entier. J'avais entendu parler d'histoires de Sasquatch... J'en tenais peut-être un...

J'épaulai mon fusil. La créature, s'éloignant toujours d'un pas rapide, regarda dans ma direction. J'abaissai mon arme. J'ai dit « créature », mais j'avais l'impression que c'était un être humain, et je ne me serais jamais pardonné de l'avoir tué.

Au moment où la femelle s'enfonça dans les buissons, de l'autre côté de la clairière, elle émit un gémissement, « moitié rire, moitié langage ». À la hauteur d'une pile de rondins, elle rejeta la tête en arrière et fit le même bruit, puis disparut.

SOURCES : J. Green, On the Track of the Sasquatch, p.10-12.

ANALYSE

Il semble en effet difficile de pouvoir tirer sur la créature, celle-ci semblant très humaine. Plusieurs d'entres nous se sentent coupables après avoir tué un chat. Imaginez une créature ressemblant de près à un être humain.

Les médias s'intéressent au phénomène !!!

Les histoires se multipliant sans cesse à la fin des années 50, les médias commencèrent à s'intéresser au phénomène. Le cas suivant a donné semble-t-il le coup d'envoi de l'ère moderne sur le Bigfoot, bien qu'il soit plutôt banal.

Histoire de Jerry Crew (1958)

À la fin de 1958, on parlait partout, en Californie du Nord, de l'histoire de Jerry Crew et des énormes empreintes humaines que lui et ses camarades avaient observées autour de leurs bulldozers, pendant plusieurs semaines. L'agitation venait des efforts déployés par Crew, du comté de Humboldt, pour prouver l'authenticité des empreintes démesurées. Voici la dépêche de l'agent d'Associated Press envoyée d'Eureka, le 6 octobre :

Jerry Crew, un gaillard qui n'a pas froid aux yeux, et qui ouvre des chemins forestiers au bulldozer, est arrivé ce week-end en ville avec le moulage en plâtre d'une empreinte de pied. Celle-ci avait bien l'air humain, mais mesurait 40 centimètres de long, 18 de large, et le poids énorme de la créature qui l'avait imprimée l'avait enfoncée de 5 centimètres dans la boue.

Crew dit qu'un pied ordinaire ne s'enfonce même pas de 2 centimètres. « J'ai vu des centaines d'empreintes semblables au cours des dernières semaines », expliqua-t-il.

Il ajouta qu'il avait fait le moulage sur un chantier qu'il avait ouvert au bulldozer le vendredi précédent, dans le cadre d'une opération se déroulant dans les forêts au-dessus de Weitchpeg, à 75 kilomètres au nord et un peu à l'est d'ici, dans la région de la rivière Klamath.

Crew dit aussi que ni lui ni ses camarades n'avaient vu la créature, mais qu'ils avaient souvent l'impression d'être observés depuis les arbres pendant leur travail. [...]

Il ajouta qu'un taxidermiste de Redding, Robert Titmus, avait examiné ces empreintes et dit qu'elles n'appartenaient à aucun animal connu.

( J. Green, On the Track of the Sasquatch, p.24 )

À ce récit il faut ajouté des ombre étranges observées par ces travailleurs et également le déplacement d'objets de grande taille.

... et les preuves matérielles ?

Les preuves matérielles sont beaucoup plus nombreuses qu'on pourrait le croire. Il y a d'abord les centaines d'empreintes découvertes un peu partout en Amérique du Nord. Certaines ont été prises en photos, quelques unes ont même été filmées. Des moules de ces empreintes ont été faits et plusieurs scientifiques se sont penchés dessus. La plupart arrive à la conclusion qu'elles appartiennent à un être inconnu qui marche sur deux pieds.

Deuxièmement il y a les nombreuses photographies prisent au cours des années; plusieurs sont floues et peu convaincantes. Il n'est pas rare de tomber sur des sites internet qui prétendent avoir la preuve de l'existence du Sasquatch sur pellicule et que le résultat soit une photo avec une tache impossible à identifier. Bref la plupart du temps c'est plutôt décevant.

Troisièmement il y a les preuves vidéos. Celles-ci sont en effet très spectaculaires mais il faut toujours les prendre à la légère.

LE CAS DE PATTERSON (1967)

Tout bon amateur du phénomène bigfoot doit connaître la fameuse vidéo de Patterson. Cette vidéo montrant un bigfoot en train de s'éloigner est la plus claire et la plus précise que nous connaissions. Cependant son authenticité est contesté par plusieurs personnes. Il y a de nombreuses anomalies qui ont été détectées, comme le fait qu'on voit une espèce de crête dans le dos de la créature alors qu'aucun primate n'a une telle chose. ( Il pourrait peut-être s'agir d'une fermeture éclair. ) Il y a cependant des preuves qu'il s'agit probablement d'un bigfoot. Par exemple, la forme du crâne de la créature dite occipital, caractéristique des primates comme le gorille. Voici un bref résumé de cette histoire:

Roger Patterson et un de ses amis( Gimlin ) faisaient de nombreuses patrouilles à cheval dans un secteur où on a signalé de nombreuses empreintes. Patterson avait avec lui sa caméra 16 mm bien décidé à filmer des traces récentes. Soudain à un détour, ils virent une imposante silhouette qui était assis près du ruisseau. Les chevaux se cabrèrent à cette vue et Patterson tomba. Il parvint à saisir sa caméra vidéo mais déjà la créature s'éloignait. Il lui courut après et filma à environ une distance de 30 mètres. Le film qui en résulte est passionnant et dure environ 1 minute. La créature finalement disparaît dans les fourrés.

PATTYALAIN

La première image ( à gauche ) a été réalisée pour le compte du site BFRO. On y voit la réprésentation du visage qu'on peut distinguer de la créature sur la vidéo de Roger Patterson.

La deuxième image ( à droite ) est une peinture réalisée et gracieusement offerte par Mr. Alain Lovenberg à "Bigfoot au Québec". Celui-ci nous donne sa vision de cette image célèbre.

Sources : The Bigfoot Encounters et LES PHÉNOMÈNES INEXPLIQUÉS, Sélection du Reader Digest, 1982.

ANALYSE

Ce cas est tout à fait probable car bien qu'elle soit contestée, la preuve vidéo est la meilleure preuve que nous aillons tant que nous ne découvrirons pas de dépouilles de la créature. Même si ce cas a été la critique de plusieurs personnes au cours des années, il semble que le film soit authentique. En effet, les éventuels fraudes qui auraient prouvé que la vidéo soit un canular sont non fondées ( trace de fermeture éclair dans le dos de la créature, découverte de la personne qui aurait porté le costume ). S'il s'agit d'une blague et bien c'est le meilleur canular jamais perpétré. De plus ce cas aide à rehausser la crédibilité de certaines vidéos tournées au cours des dernières années.

The Redwoods Forest (1995)

Également connu sous le nom de "Playboy footage" ( un des témoins était un modèle pour Playboy ), je trouve que ce cas vidéo est le plus passionnant après celui de Patterson. Voici donc cette histoire :

Les membres de l'équipe d'une émission rentraient de leur journée de travail. Un des membres décida de filmer la ballade. Nous sommes alors en pleine nuit. Tout d'un coup, un des membres du véhicule où ils prennent place cri :

Looks guys a f*** bear. Les personnes croyaient alors avoir affaire à un ours. Une autre personne dit: Regardez, je ne suis pas sûr que ce soit un ours.

Une des personnes demande alors au conducteur de s'approcher : C'est alors que la créature traverse la route devant eux.

F*** F*** F*** cri une des personnes. La créature traverse la route devant les témoins abasourdis.

It's a Sasquatch : rajoute l'un deux.

ANALYSE

Il n'est vraiment pas évident de distinguer quoique ce soit. Premièrement à cause de la compression du format vidéo et deuxièmement parce qu'elle a été tournée en pleine nuit. On semble apercevoir une créature très grande mais on distingue à peine ses jambes et ce qui semble être ses organes génitaux. Malgré cela, cette vidéo n'a jamais été reconnue comme étant un canular et les personnes qui ont été témoins de cette apparition affirment avoir bel et bien vu le fameux Sasquatch. De plus, personnes ne semblent se contredire dans ses propos. Donc on peut affirmer que ce cas est très crédible en plus de la preuve vidéo.

Luxembourg vidéo et I-P-E vidéo ( 2001 )

Fin de l'année 2001, à quelques semaines d'intervalle deux nouvelles vidéos nous parviennent des sites américains sur les Bigfoots.

La première, ( Luxembourg vidéo ) aurait été tournée au Luxembourg par une personne que voulait filmer la nature et qui serait tombée par hasard sur une étrange créature. Le film qui en résulte est très intéressant.

ANALYSE

Les chances que ce film soit un canular sont vraiment élevées car il y a vraiment plusieurs anomalies douteuses sur ce vidéo. Premièrement un indice qui à mon avis ne trompe jamais, la forme de la tête de la créature très arrondie et qui ressemble à un humain. Le Sasquatch aurait une boîte crânienne qui se terminerait en pointe vers l'arrière, ce qui n'est pas le cas sur cette vidéo et aussi sur la plupart des vidéos et des photos de Bigfoots qui se sont avérés être des canulars.

Deuxièmement le lieu; le Luxembourg n'est pas un pays propice à la rencontre d'hominidés. En fait, selon certaines sources américaines il s'agirait du premier cas d'hominidés au Luxembourg et c'est étrange que celui-ci soit filmé.

Il existe également d'autres anomalies sur cette vidéo. ( couleur de la créature, apparence douteuse, également sur la provenance réelle de ce vidéo.)

I-P-E VIDÉO

Le deuxième cas, plus crédible celui-ci, concerne une vidéo qui aurait été tournée sur l'île du Prince-Édouard. Les gens qui ont pris cette vidéo tournaient alors un film. Dans l'une des scènes, un homme doit se sauver étant poursuivi. Il sort de la forêt pour déboucher dans une clairière. Alors que l'homme pénètre dans la clairière, on voit nettement une créature passer de droite à gauche derrière lui. Le caméraman saisit aussitôt sa caméra et poursuit la créature en criant aux autres membres de l'équipe : Do you see that !!!!!



LES CANULARS

Malheuresement pour la recherche sur le Sasquatch, les canulars sont très fréquents et ce autant du côté des empreintes que du côté des photos ou des vidéos. Aujourd'hui il est plus facile de reconnaître si une empreinte a été falscifiée. Cependant, il en est plus dure pour les vidéos ou les photos. En effet n'importe qui peut se déguiser en Bigfoot et faire semblant qu'il a filmé la fameuse créature. Une bonne partie des vidéos prises au cours des dernières années ce sont avérées être des canulars. C'est dommage car cela rend la recherche plus ardue parce qu'il faut se méfier des gens qui pourraient en profiter pour faire quelques sous de plus.

SES PARENTS ÉLOIGNÉS!!!

Comme vous le savez sans doute, le bigfoot n'est pas le seul primate inconnu au monde. Plusieurs de ses parents éloignés ont été vus un peu partout à travers le monde. En Europe, où les observations augmentent depuis quelques années, en Australie, en Indonésie, en Chine. Tous ont un nom différent dépendant du lieu:

L'Alma en Russie: un de ces êtres aurait même été capturé durant la seconde guerre mondiale et aurait été examiné par un médecin russe.

Le Yowie en Australie: on entend de plus en plus parler de cette créature qui se montrerait plus agressive que ses autres parents.

L'Orang Pendek en Indonésie: dernier arrivé dans la famille des hominidés inconnus bien qu'il soit connu depuis plusieurs décennies.

En Chine, on parle même d'une créature qui serait en tout point semblable aux ancêtres de l'homme, Homo erectus, Homme de Néanderthal.

Il ne faut pas oublié le fameux Yéti de l'Himalaya.

LA RECHERCHE CONTINUE... 2005 à ...

Malgré le fait que les preuves matériels de l'existence du Sasquatch s'accumulent sans cesse. La preuve n'est pas encore faite que la créature existe réellement. Cependant le phénomène lui est toujours aussi palpitant et à chaque mois de nouveaux témoignages nous parviennent de l'Amérique du nord. Donc cette créature, quoi qu'elle ne fut jamais capturée existe probablement. Les scientifiques qui se sont penchés sur les empreintes et sur les poils recueillis sont unanimes à dire qu'il s'agit d'une créature inconnue.


08/09/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres