Le Coin du PSG

Le Coin du PSG

Nantes 1-4 PSG; Paris en démonstration!

Sèchement éliminé de la Coupe de la Ligue mercredi et privé de Hoarau pour ce déplacement à Nantes, le PSG s'est refait une santé en surclassant une bien triste formation nantaise. Les Parisiens confortent du même coup leur place sur le podium.
Dans les coulisses du stade de la Beaujoire
- Convoqué par Elie Baup, Guillaume Moullec s'est blessé lors de l'ultime entraînement des Nantais. Du coup, c'est Das Neves, initialement laissé à la disposition de la CFA, qui a été rappelé à la dernière minute.

- Trois ans après son départ de Nantes pour le PSG, Mickaël Landreau n'a pas oublié son ancien club. « Ce sera toujours particulier, a expliqué le gardien parisien cette semaine. Chaque fois, c'est un match bizarre à préparer parce qu'affectivement, c'est important et j'y ai vécu tellement de choses. Même si ça fait trois ans que je suis parti et qu'il y a de moins en moins de joueurs que je connais dans l'équipe, ce sera toujours un match à part pour moi. »

- Duo d'attaquants inédit au PSG avec les titularisations de Giuly et Luyindula. Paul Le Guen a opté pour cette association en raison de la blessure de Hoarau et de la mise à pied de Kezman. Choix payant puisque Giuly et Luyindula ont tous les deux marqué.

- La dernière victoire du PSG sur la pelouse de la Beaujoire remontait au 8 novembre 2003. C'est Fabrice Fiorèse qui avait donné les trois points aux Parisiens ce jour-là. Sur l'ensemble des confrontations entre les deux clubs, net avantage aux Canaris qui l'ont emporté à quatorze reprises contre huit défaites en 34 matchs.

- Vainqueur blessé. Le milieu nantais a été contraint de laisser sa place à la demi-heure de jeu. C'est Klasnic qui l'a remplacé, les Canaris modifiant alors leur 4-5-1 en 4-4-2.

Les faits du match
8eme minute
Perte de balle de Faty suite à un pressing de Makelele. Le ballon profite à Sessegnon qui lance immédiatement Giuly, devancé par Alonzo bien sorti. L'attaquant parisien peut malgré tout récupérer le ballon dans la surface nantaise et il frappe rapidement en se retournant. Sur le poteau droit.

12eme minute (0-1)
Service de Sessegnon pour Luyindula dans le dos de la défense nantaise. L'attaquant parisien entre dans la surface côté gauche et temporise face à Guillon avant de centrer vers Giuly. L'ancien Romain est trop court mais le ballon lui revient dans les pieds grâce à une maladresse de Maréval. Seul face à Alonzo, Giuly fait preuve de sang-froid en piquant la balle.

20eme minute (0-2)
Ouverture aérienne de Makelele dans le dos de la défense nantaise. Luyindula profite des largesses défensives du duo Pierre-Poulard pour filer vers Alonzo et doubler la mise d'un petit ballon piqué.

34eme minute
Nouvelle ouverture aérienne dans le dos de la défense nantaise. Giuly, côté droit à l'entrée de la surface, contrôle bien et frappe en force dans un angle fermé. Parade d'Alonzo qui détourne en corner.

36eme minute (1-2)
Penalty pour Nantes suite à une frappe de Klasnic repoussée par Landreau. Le ballon traine dans la surface et est convoité par Faty et Armand. Le joueur nantais se laisse tomber et trompe l'arbitre assistant qui signale une faute imaginaire à M.Castro. C'est Abdoun qui profite de l'offrande pour réduire le score en prenant Landreau à contre-pied.

36eme minute (1-3)
Sessegnon, côté droit, efface Faty pour repiquer dans l'axe et servir Luyindula dans la surface nantaise. Dos au but plein axe, l'attaquant parisien résiste à une charge de Pierre et glisse le ballon derrière Guillon vers Giuly qui trompe Alonzo sans la moindre difficulté.

54eme minute
Rothen lance Giuly dans le dos de Poulard. L'attaquant parisien frappe du gauche à l'entrée de la surface. Un tir un peu trop croisé.

59eme minute
Remise de Djordjevic pour Klasnic qui entre dans la surface côté gauche et frappe en force dans un angle fermé. Parade de Landreau qui concède le corner.

61eme minute
Capoue entre côté gauche dans la surface et tente sa chance. Parade de Landreau alors que Djordjevic était seul au point de penalty.

71eme minute (1-4)
Sessegnon, à l'entrée de la surface nantaise, sollicite le une-deux avec Clément avant de frapper des dix-huit mètres. Alonzo ne bronche pas sur ce tir de l'extérieur du pied qui vient se loger dans son petit filet gauche.

76eme minute
Coup-franc nantais frappé par De Freitas pour la tête de Capoue. Landreau s'envole et claque le ballon au-dessus de sa barre transversale.

80eme minute
Rodelin, tout juste entré, tente sa chance à l'extérieur de la surface, côté droit. Une belle frappe que Landreau doit détourner en corner.

82eme minute
Alonzo est de nouveau sauvé par son poteau suite à une tête de Pancrate à la réception d'un coup-franc de Rothen. Le gardien nantais était largement battu.

Jeu, joueurs et arbitre
Le jeu
Supériorité individuelle, collective et tactique… Difficile de faire mieux pour le PSG qui a dominé de bout en bout cette rencontre face au FC Nantes. Les spectateurs de la Beaujoire ont d'ailleurs vite compris que la soirée serait difficile pour leurs protégés après vingt premières minutes significatives : deux buts et un poteau en faveur des visiteurs. En fait, les Canaris n'auront fait illusion que l'espace de quelques minutes en fin de première mi-temps, Abdoun réduisant le score grâce à un penalty généreusement offert par l'arbitre assistant. Mais dès le retour des vestiaires, le PSG a réussi un nouveau break avant de tuer tout suspense à vingt minutes du terme. Elie Baup, qui avait modifié son système à la demi-heure de jeu en passant d'un 4-5-1, a dû se résoudre à l'évidence : ses Canaris, trop timides offensivement et surtout dépassés en défense, ne pouvaient pas rivaliser avec ce PSG-là.

Nantes Les Nantais
ALONZO : Quatre buts encaissés, deux fois sauvé par ses poteaux : sale soirée pour lui. Il n'a cependant pas grand-chose à se reprocher.
GUILLON : Le défenseur gaucher a vécu un calvaire dans le couloir droit. Trop de largesse dans son marquage, une incapacité à apporter le danger offensivement. Bref, un match à oublier au plus vite.
PIERRE : Pris de vitesse, placement hasardeux, duels perdus… Difficile de faire pire.
POULARD : Il a été « au niveau » de son partenaire de l'axe : à contretemps pendant les 90 minutes.
MAREVAL : Un match médiocre. Mais peut-être le défenseur nantais le moins mauvais ce soir.
DA ROCHA : Dans un rôle de récupérateur, il a vécu un cauchemar. Ça allait trop vite pour lui.
FATY : Il n'a rien réussi pendant 59 minutes, à l'exception d'une magnifique simulation qui a offert un penalty à son équipe. Impliqué sur le troisième but parisien, il a laissé sa place à DE FREITAS (59eme) qu'on a peu vu.
VAINQUEUR : Un début de match quelconque dans l'entrejeu nantais. Il s'est ensuite rapidement blessé et a laissé sa place à KLASNIC (33eme) qui a eu deux bons ballons à négocier. Pour deux frappes cadrées mais repoussées par Landreau.
ABDOUN : Buteur sur penalty, il a été le Nantais le plus combatif. Mais sans grande efficacité.
CAPOUE : Incapable de prendre de la vitesse dans son couloir, il a souvent dû défendre face à Sessegnon et Ceara. Décevant.
DJORDJEVIC : Pas grand-chose à se mettre sous la dent. Et il a raté ses rares tentatives. Remplacé par RONDELIN (75eme) qui s'est procuré une des plus belles occasions nantaises.

PSG Les Parisiens
LANDREAU : Quelques belles parades en deuxième mi-temps mais une soirée plutôt tranquille. Il ne s'incline que sur le penalty d'Abdoun.
CEARA : Une première mi-temps très offensive, une seconde plus prudente. Il a fait son boulot. Et plutôt bien.
CAMARA : On le disait dans une mauvaise période : il a redressé le tir en livrant une copie propre et efficace.
SAKHO : La confirmation de sa montée en puissance. Rassurant et costaud dans les duels.
ARMAND : Un match très convaincant. Son association avec Rothen côté gauche a bien fonctionné. Et il ne s'est pas déconcentré après avoir concédé le penalty imaginaire en fin de première période.
MAKELELE : Laissé au repos face à Bordeaux, il a retrouvé son rôle de sentinelle. Et il a réussi un match plein, avec en prime une passe décisive sur le deuxième but.
CLEMENT : Une passe décisive également mais surtout un travail appliqué aux côtés de Makelele. La faiblesse nantaise lui a permis de monter rapidement d'un cran.
SESSEGNON : Un nouveau gros match du Béninois, buteur et impliqué dans deux autres buts. Sa technique a fait des ravages face la défense statique des Canaris. Remplacé par PANCRATE (76eme) qui a touché du bois sur une tête en fin de match.
ROTHEN : Un bon match après plusieurs sorties décevantes. Appliqué sur ses coups de pied arrêtés, il a également retrouvé un meilleur volume dans le jeu. Il faudra désormais confirmé. Remplacé par le jeune PARTOUCHE en fin de match (90eme).
GIULY : Le retour du lutin… Après une période creuse, l'ancien Monégasque a mis le feu dans la défense nantaise. Deux buts, un poteau : un match plein. Remplacé par BOURILLON (83eme).
LUYINDULA : Un but, une passe décisive. Sans oublier un centre qui amène le premier but. Difficile de faire mieux. Il s'est régalé face à la faible défense des Canaris et son association avec Giuly a été efficace.

L'arbitre du match : M.Castro
Il a réalisé un match correct, sa seule erreur étant finalement de ne pas voir une main de Poulard en fin de match. En revanche, que dire de ses deux assistants. Le premier a dégainé son drapeau sur des hors-jeux inexistants alors que le second a signalé un penalty imaginaire. Le pauvre M.Castro n'a pas été aidé sur ce coup-là même s'il aurait pu déjuger son assistant sur le plongeon de Faty.


08/02/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres