Le Coin du PSG

Le Coin du PSG

PSG 1-0 Lyon: Paris fait encore tomber un gros

Le PSG a eu une nouvelle fois répondu présent face à un gros calibre, en battant le septuple champion de France, l’OL (1-0), grâce à une réalisation de Ludovic Giuly qui a marqué son troisième but en trois matches de L1. Cela faisait depuis mai 2004 que les Parisiens n’avaient plus battu Lyon et depuis août 2005 que Paris n’avait pas enchaîné trois succès de rang en championnat. Le club de la capitale est 5eme de Ligue 1.

Tactique des deux équipes

PSG : Le Guen a aligné son 4-4-2 traditionnel, avec Sessegnon côté droit et Giuly au côté d’Hoarau en attaque. Traoré accompagnait Camara en défense centrale.
Le Havre : Dispositif en 4-3-3, modulable en 4-4-2 avec la présence de Benzema et Fred en attaque et d’Ederson et Källström au milieu, Juninho étant sur le banc.

Beau début de match de Paris, Lyon tente d’accélérer en fin de première période

Pas de round d’observation lors de ce match lancé par Pauleta, qui donnait un coup d’envoi fictif sous les ovations du Parc. Benzema allumait la première mèche mais Landreau était à la parade (2e). La partie était rythmée, trop pour Réveillère, qui se blessait et était remplacé par le jeune Kolodziejczak, pas encore 18 ans. Le latéral allait souffrir face aux percussions incessantes d’un Sessegnon de gala sur son côté. Les Parisiens surprenaient tout le monde en dominant une équipe lyonnaise assez repliée. Les enchaînements étaient bons mais les tentatives non cadrées, à l’image des frappes d’Hoarau (17e) et Rothen (22e). Mais les efforts des joueurs de la capitale allaient finir par être récompensés. Sur un beau dédoublement entre Sessegnon et Ceará, le Brésilien envoyait un bon centre qu’effleurait Hoarau mais pas Giuly qui reprenait de la tête et trompait Lloris, devant l’impuissance de Gassama complètement aux fraises (1-0, 26e) ! Le lutin parisien démontrait encore une fois sa bonne période et allait fêter avec beaucoup d’enthousiasme son but avec la tribune Boulogne.

Par la suite, le dernier quart d’heure était lyonnais mais, malgré un changement tactique en 4-4-2, les Gones se montraient assez empruntés même si Fred du bout du pied avait la balle d’égalisation mais il n’était pas assez prompt (43e).

Paris gère en seconde période, Juninho expulsé

Dès le retour des vestiaires, Giuly s’essayait encore de la tête mais cette fois-ci, Lloris s’emparait sans problème du cuir (47e). Paris contenait bien des Lyonnais assez inoffensifs dans l’ensemble malgré un coup-franc de Källström que Landreau déviait bien (55e). Puel remplaçait alors Benzema par Juninho. Mais ce sont les Parisiens qui se mettaient en évidence par l’intenable Giuly qui profitait d’une déviation d’Hoarau pour se présenter face à Lloris mais Kolodziejczak le chargeait (63e) ! L’arbitre ne signalait rien devant l’agacement des supporters et du staff parisiens.

Cela aurait pu être le tournant du match mais il n’en était rien tant Paris faisait face et se montrait à la hauteur de ce gros match. Makoun sauvait même sur sa ligne un coup-franc frappé par Luyindula (71e). L’OL était inexistant et Juninho allait même péter un plomb. Armand s’emparait du ballon côté gauche et dégageait le ballon devant le Brésilien. Mais le capitaine lyonnais ne retenait pas son geste et donnait un coup de pied sur la cheville du latéral parisien (76e) ! L’expulsion était entièrement méritée et Juninho pouvait taper dans un écran de TV puis dans la porte des vestiaires, le numéro 8 lyonnais laissait ses partenaires à dix contre onze.

Luyindula se procurait une bonne occasion mais il écrasait trop sa tentative du gauche (83e), avant que les hommes de Puel ne réagissent sur deux tentatives non cadrées de Fred (85e, 88e). Mais les Rhodaniens ne méritaient pas de revenir tant ils ont paru globalement en-dessous de leur niveau. Paris fait encore tomber un gros, une spécialité maison.

Un gros match de toute l’équipe

Si pas mal de joueurs furent à la hauteur, c’est tout le collectif parisien qui est à encenser. Bien organisés, quadrillant parfaitement le terrain, les hommes de Le Guen ont parfaitement tenu tête à des Lyonnais assez timorés. Certains sont sortis du lot, comme Sessegnon intenable sur son côté droit ou Giuly, buteur inarrêtable. Le duo Clément-Makelele fut performant même si les deux milieux n’ont pas tout le temps assuré leurs relances. Enfin, bonne prestation globale de la défense avec un Ceará impressionnant de sérénité.

Cinquième désormais, le PSG va devoir continuer sur cette lancée dimanche prochain chez un autre gros, Rennes, juste devant lui à la différence de buts. Mais avant d’aller rendre visite aux hommes de Lacombe, Paris reçoit Santander jeudi soir pour espérer pouvoir croire encore en des chances de qualification en UEFA. S’ils mettent la même intensité dans les duels, les Franciliens ont de bonnes chances de vaincre les partenaires de Luccin…


23/11/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres